Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

18 octobre 2017

Comment gérer un petit budget de famille

La famille et son budget: équilibre instable ?


Pourquoi avons-nous tant de mal à "gérer" nos finances dans notre quotidien?
 Emprunt aux soirées de calculs interminables, nos dimanches ressemblent à un mi-temps de comptable...


Et pourtant, il ne tient qu'à chacun de se poser les bonnes questions qui permettent de faire un tri sélectif qui fera gagner du temps, et le bon.

Il faut retenir qu'en tant que consommateurs dans une société qui explose le taux de consommation en créant toujours plus de superflus besoins, nous avons un réel pouvoir d'achat et il doit savoir prendre sa place.

Sinon, vous continuerez de croire que...



Mais non! pas d'inquiétude, vous avez une intelligence qui va juste avoir besoin de réfléchir au bon moment au bon endroit avec les bons outils, oui, à la portée de tous de révolutionner sa façon de gérer et d'organiser son budget de famille.

Lorsque je dis, petit budget de famille, je base ma réflexion sur ma propre expérience du sujet, pour nous les femmes au foyer qui travaille par intermittence ou étudie à la maison et donc qui font avec un salaire plein pour vivre.

Lorsque vous gagnez peu, forcément cela limite vos objectifs, vos envies et donc cela oblige à souvent revoir ses priorités tout en essayant de faire en sorte de vivre "normalement" au sein de ces influences de consommation autour de nous, chaque jours et par divers moyens: la télé, internet, les commerces...

Alors, avant de finir par croire que le facteur ne sert qu'à "saloper" nos journées:


Je vais faire simple dans cette démarche de réflexion budgétaire:

1. Dans une enquête de budget de famille publiée, en 2015, par le ministère de la solidarité et de la santé (Drees)

Sur 10 ans, il y a eu une augmentation de la dépense des ménages.

 "En 2011, les familles monoparentales dépensent en moyenne 5 900 euros de plus par an que les personnes seules, et les couples avec enfant(s) en moyenne 8 400 euros de plus que les couples sans enfant" d'après cette étude.

La structure sociale et le besoin de confort est l'une des raisons de ces augmentations aussi.

Mais ce n'est pas ce qui est le plus impactant, il y a aussi la facilité des achats par les crédits à la consommation.

Voici, un rapport sur les dépenses annuelles, résultat de l'étude de 2011:

Je pense, qu'il faut aller à l'essentiel après avoir tenu à jour, le paiement de nos charges.

Je vous propose un court listing de questions toutes bêtes afin de revoir nos réponses et d'aborder une réflexion constructive:

Je réponds aux questions afin de donner une idée.

1. Combien de fois, avez-vous eu le besoin de vous achetez des vêtements ? 

Pour ma part, dans l'effet de mode, on n'a une envie compulsive de "faire comme tout le monde" alors qu'au final, le nécessaire je le possède et je prouve en me laissant tenter, que je ne sais pas m'en contenter. Dans une démarche responsable, je ne peux plus penser ainsi. Alors, j'ai réappris à utiliser ce que j'ai et j'en suis satisfaite. Je revends à prix d'occasion sur des brocantes en ligne ou vide-dressing, les vêtements que je ne trouve plus à mon goût quand j'ai un désir de changement.
Ce qui fait que je suis toujours gagnante en remplaçant à moindre coût, une nouvelle pièce dans ma garde robe. 

2. Si, je veux décorer mon espace à moindre coût, je fais comment ?


Lorsque, j'ai envie de bricoler ou de rafraîchir une pièce de la maison, je cherche du matériel à louer, ou contacte un voisin pour le matériel et l'outillage, en plus de favoriser des économies, je (re)crée des liens. J'achète des pots de grandes marques de peinture dans des trocs, des invendus à moindre prix et sans avoir l'âme d'une chineuse, je vais dans les brocantes ou associations solidaires avec mon objectif de réduire pour être plus simple, je trouve toujours des objets encore en bon état et tendance pour harmoniser mon environnement à mon goût en restant sans encombrement inutile.

3. Et, pour mes enfants, comment ne pas les "priver" tout en leur faisant plaisir ?

Je crois que c'est une question très importante. Car, ils grandissent dans un univers rempli de technologie moderne ne laissant plus la place à cette simplicité et au respect du rythme d'apprentissage de chacun. Tout doit être appris vite et correctement pour "rentrer" dans le moule.

Pour cela, dans un premier temps, discuter avec vos enfants, qu'il sache comment était votre temps et leur temps, réinstaurer et maintenez les valeurs fondamentales du contentement.
Non seulement, cela permet de les rendre plus autonomes mais plus patient dans l'attente des choses dans leur scolarité, leurs objectifs et leur vie d'adulte également.
C'est une leçon intarissable.
Pour ma part, je n'achète plus de jeux neufs, un jeu qui vaut un plein de course pour une semaine ne fait pas le poids dans ma démarche éco-responsable.

Alors, je chine et par le biais des associations solidaires qui ont eu la bienveillance de créer des espaces pour les enfants, je retrouve un tas de puzzle, de jeux de sociétés, de voitures, de poupées, bref, de tout pour trois fois moins que le prix de vente sur le marché actuel tout en décrochant le même sourire satisfait de mon enfant.

Vos enfants mesurent la valeur d'une chose selon les limites et l'équilibre que vous imposez et non pas ce que cette société "propose".



4. Je voudrais faire plaisir à ma famille en préparant de bons petits plats sains, comment ?

La fameuse question des courses !

Une organisation que peu maintienne et pourtant qui est vital pour garantir un bon roulement de la maisonnée.

Pour ma part, j'ai un tableau excel: Budget familial et le site à voir aussi à l'occasion: La finance pour tous !

Vous téléchargez le tableau et hop, chaque semaine, le jour que vous voulez, vous répertoriez "les entrées" et  "les sorties", vous pourrez par ce tableau "surveillez" votre taux d'endettement et vérifier votre capacité d'épargne. 

Une bonne habitude à prendre. 

Pour les courses, je limite les aliments inutiles, comme les chips, les biscuits (je les fait moi), je prends les essentiels en priorité: pain, beurre, lait, oeufs, fromage.

Ce que je peux faire moi même, je le fais: brioche, crêpe, yaourt, soupe, confiture.


Non seulement, on découvre les vrais goûts authentiques, mais en plus cela ne me coûte pas plus cher de bien manger juste une question d'organisation pour s'offrir du bien-être. J'essaie de consommer local, un maximum en réduisant mes déchets et en favorisant la proximité sans intermédiaire en passant par l'achat des produits en vrac. 

(AMAPVRAC, FERME...)

Je ne peux que vous encourager à revoir l'essentiel dans tout cela en diminuant la consommation des choses dites secondaires avec une simple méthodologie mémo tel que: "je remplace mon jeu vidéo à 70 euros par un restaurant en famille ou je troque un super Dyson® dont je rêve contre une sortie culturelle en montagne avec papy et mamie"

Pensez à vous et votre famille avant de penser à consommer plus.


Bien à vous.
Prenez soin de vous !


>Melly<









Merci de votre soutien !

Mes prochains articles dans votre boîte mail?

Livraison gratuite pour une première commande: c'est en ce moment !